Le droit chemin

Résidence du 13 au 17 septembre 2021_ théâtre d'Arles / Sylvain Riéjou


 Je rentre dans le droit chemin
(qui comme tu le sais n'existe pas et qui par ailleurs n'est pas droit)

 

Pourquoi, quand et comment la nudité a-t-elle un sens sur scène ? Enfin, un chorégraphe défie frontalement la question, sans détours ni métaphores, dans une forme pétillante, entre fausse conférence et danse vraie. Dans le droit chemin de sa première pièce Mieux vaut partir d'un cliché que d'y arriver, Sylvain Riéjou poursuit son exploration vidéo-chorégraphique de l'acte de création en partageant l'intimité de ses questionnements d'artiste. (...) Dans un climat chatoyant d'autodérision, déjouant le parfum de scandale que suscite le nu, Sylvain Riéjou propose son lexique du dénuement et le met en pratique avec son propre corps pour mettre en évidence que c'est là l'acte le plus engagé et engageant du danseur. Il nous rappelle, avec une étonnante pudeur, que toute création artistique est intrinsèquement une mise à nu.

 

Mélanie Drouère

 

 

 

 Crédits photo : Caroline Ablain

DATES ET HORAIRES
lundi 13 septembre 2021 à 00:00

Conception vidéo-chorégraphique,textes et interprétation : Sylvain Riéjou

Regards extérieurs : Tatiana Julien, Clémence Galliard
Régie son, lumière et vidéo : Emile Denize
Création lumière : Sébastien Marc
Arrangements sonores : Gaspard Guilbert
Contribution chorégraphique : Vincent Simon, Emilie Cornillot
Accompagnement à la production et au développement : Charles Eric Besnier & Chloé Ferrand - Bora Bora productions Production : Association CLICHÉ Coproduction : La place de la danse (CDCN Toulouse - Occitanie) Le Triangle, Cité de la danse Rennes Le Carreau du Temple (Paris) Partenaires : L'Etoile du Nord (Paris), Micadanses (Paris), Le Regard du Cygne (Paris), Montévidéo (Marseille), CNDC (Angers), Les Eclats pole artistique pour la danse contemporaine (La Rochelle), L'échangeur (CDCN Hauts-de-France), Collectif 12 (Mantes la Jolie), l'Atelier de Paris (Paris). Ce projet bénéficie du soutien de la DRAC Pays de la Loire et de la Région Pays de la Loire.

Il bénéficie également de l'aide à la production SACD et Sylvain Riéjou a reçu pour ce projet l'aide à l'écriture chorégraphique de l'association Beaumarchais SACD, ainsi que l'aide à la diffusion de la Ville de Paris.

 

Accueil en résidence de reprise : Théâtre d'Arles