Résidences de création et coproductions au théâtre d'Arles

RÉSIDENCE DE CRÉATION DU 3 AU 13 JUILLET 2017 - ÉTANG DES AULNES - CENTRE DÉPARTEMENTAL DE CRÉATIONS EN RÉSIDENCE - CONSEIL DÉPARTEMENTAL DES BOUCHES-DU-RHÔNE
COPRODUCTION THEATRE D'ARLES

Cheptel - Michel Schweizer - La Coma


Inclassable, bien qu'inscrit dans le champ chorégraphique, Michel Schweizer opère dans ses créations, un croisement naturel entre la scène, les arts plastiques et une certaine idée de l '« entreprise ».
Sa pratique consiste à décaler les énoncés et à réinjecter une réalité sociétale ou humaine sur scène.
Dans Cheptel, il réunira un groupe de préadolescents, invités à formuler leurs réflexions, questions sur leur expérience du monde, tel que l'univers des adultes en définit les contours. Ce processus s'inscrit suite à la création de la performance, Keep calm, où selon un protocole simple l'enfant se trouvait en capacité de s'adresser à l'adulte afin de lui faire partager une somme de commentaires susceptibles de rappeler à ce dernier sa condition d'adulte responsable...


Sortie de résidence à l'Étang des Aulnes le 12 juillet à 19h.

 

Création en octobre 2017 au Théâtre des Quatre Saisons - Gradignan, scène conventionnée musiques dans le cadre du FAB Bordeaux et le 5 décembre au théâtre d'Arles.


Michel Schweizer sera également accueilli en résidence de création au théâtre d'Arles du 25 juin au 2 juillet 2017 pour la création de BATARDS programmé au Festival d'Avignon dans le cadre des Sujets à vif les 19, 20, 21, 23, 24 et 25 juillet 2017.

 

 

RÉSIDENCE DE RECHERCHE DU 6 AU 25 SEPTEMBRE 2017 - THÉÂTRE D'ARLES

Anima - Un partenariat entre l'ENSP, L'ERAC, l'ESAAix et le théâtre d'Arles


Dans le cadre du laboratoire Prospectives de l'image (ENSP) dirigé par Caroline Bernard et du laboratoire Hypermédia (ESAAix) dirigé par Guillaume Stagnaro, le metteur en scène Karim Bel Kacem est invité à conduire un atelier qui va se dérouler en plusieurs phases sur l'année universitaire 2016/2017 accompagné de Fabrice Aragno, réalisateur. L'objectif de ce projet est de proposer un dispositif fonctionnel pour qu'il devienne un outil pédagogique et théorique et qu'il permette, entre autre, de mettre au jour des formes inédites. Ayant choisi d'adapter le roman Anima de Wouajdi Mouawad, Karim Bel Kacem va entreprendre de créer un dispositif d'expérimentation qui recourra aux nouvelles technologies et qui mêlera des élèves de ces trois écoles. L'état final de ces recherches sera présenté les 26 et 27 septembre au Théâtre d'Arles.

 

 

 

RÉSIDENCE DE CRÉATION DU 28 SEPTEMBRE AU 6 OCTOBRE 2017 - THÉÂTRE D'ARLES
COPRODUCTION THEATRE D'ARLES
Le gros sabordage - La Mondiale générale


Nous entretenons des rapports privilégiés avec La Mondiale générale depuis son installation à Arles. Temps de recherche, projets avec les habitants sur le territoire dans le cadre des Contrats de Ville, nous construisons ensemble différentes actions. A la rentrée 2017 ils créeront la version longue de Sabordage ! intitulée Le gros sabordage. Il y sera question des mêmes thèmes, des mêmes agrès mais déployés en salle avec toute la puissance plastique et graphique que peut renforcer la machinerie théâtrale.


Création les 6 et 7 octobre 2017 au théâtre d'Arles dans le cadre des Cirques Indisciplinés.
Sabordage ! sera également présenté en séances scolaires durant ce temps fort.

 

 

 

RÉSIDENCE DE CRÉATION DU 23 OCTOBRE AU 6 NOVEMBRE 2017

THÉÂTRE D'ARLES
COPRODUCTION THEATRE D'ARLES
Entre - Vincent Berhault - Les Singuliers


Le projet Entre est la conséquence d'une double inspiration. Dans un premier temps Vincent Berhault s'intéresse à l'aéroport en tant que concentré de notre monde à l'échelle réduite. Dans un deuxième temps Entre est une mise en abyme du récit de la vie de Merhan Karimi Nasseri qui est resté 16 ans au Terminal de Roissy dans l'attente d'un règlement de sa situation administrative. Le spectacle abordera le thème de la frontière linéaire ou nodale, visible ou impalpable où les langages du corps et du mouvement s'associent à la communication verbale pour produire un point de vue sur le monde et une charge émotionnelle pour le spectateur.
Vincent Berhault est un artiste complet, anthropologue de formation et spécialiste de la Turquie, il trouve particulièrement bien sa place dans le registre des nouvelles écritures.


Création les 7 et 8 novembre 2017 au théâtre d'Arles dans le cadre des Cirques Indisciplinés.

 


RÉSIDENCE DE RECHERCHE DU 5 AU 11 FÉVRIER 2018

THÉÂTRE D'ARLES
Les Monstres - La Ricotta


Bérangère Jannelle et sa compagnie LA RICOTTA explorent depuis quelques années les champs de la philosophie et du théâtre. La création du spectacle Le Petit Z présenté au théâtre d'Arles en avril 2017 et la réalisation du film Les lucioles (avec des enfants de 9 à 11 ans) rendent compte de cette démarche exigeante et inventive. Bérangère Jannelle encadrera un laboratoire de théâtre de 7 jours pour enfants de 8 à 11 ans autour des réflexions suivantes : qu'est-ce que le bien et le mal ? Le juste et l'injuste ? La paix et la violence ? Ces questions philosophiques seront centrées avec les enfants sur la figure du monstre/des monstres.

 


RÉSIDENCE DE CRÉATION DU 23 AVRIL AU 4 MAI 2018

THÉÂTRE D'ARLES
La Poursuite du Cyclone - Kevin Jean


Nous débutons un compagnonnage avec Kevin Jean. Ce dernier est entré dans le mouvement à travers la pratique d'activités physiques et de pleine nature, il se forme en sciences de l'éducation physique, avant de se tourner vers la danse. Depuis 2009 il a été interprète pour Stéphanie Aubin, Odile Duboc, Myriam Gourfink, Philippe Grandrieux, Yann Marussich, Julie Nioche, Pascal Rambert, Alban Richard et Perrine Valli... Depuis 2011, La Fronde, une plateforme coopérative, accompagne le travail de Nina Santes et de Kevin Jean.
Kevin Jean sera également accueilli en résidence au théâtre d'Arles durant trois week-ends de travail avec des habitants, autour du projet Des autres paradis.

 


COPRODUCTION
Ovni(s) - de Ivan Viripaev et Jérôme Game / ildi! eldi


Avec Olivia Rosenthal et la série  Antoine et Sophie font leur cinéma  nous nous interrogeons depuis plusieurs années sur la cohabitation entre théâtre et cinéma, sur ce qu'ils se font l'un à l'autre.
Cette fois-ci, avec Ovni le texte d'Ivan Viripaev et la collaboration de Jérôme Game, nous voulons continuer à confronter et faire cohabiter ces deux univers, mais sans utiliser d'image : inventer un cinéma sensible et mental où rien n'est montré, un cinéma purement théâtral car uniquement raconté, se réinventant - se renforçant - par d'autres moyens.

 

 

 

Crédits photo : Le Gros Saborgae © Oriana Valencia, Ian Grandjean, Entre © Les Singuliers, Anima © Emese Pap et l'ENSP