Depuis les années 60, aidés par l'art conceptuel, les artistes se sont ouverts à l'ensemble des domaines de la vie : aux sciences, à l'anthropologie, aux pratiques dites ethnographiques, etc... Dans cette perspective, nous souhaitons ouvrir des espaces, qui ne seraient plus seulement ceux de la représentation mais ceux de l'expérimentation, des terrains de jeux, des champs accessibles à toutes les formes d'interrogation et de transmission...
V.D.

Projet Et maintenant quelque chose de complètement différent


Cette saison 2019-2020, Herman Diephuis & Dalila Khatir ont invités des habitants à participer à leur spectacle Et maintenant quelque chose de complètement différent... Ainsi, quatorze personnes de 16 à 70 ans, 4 hommes et 10 femmes, ont participé à ce projet immersif d'une semaine.

Une chorégraphie de couples endormis est née de leurs improvisations en duo, ainsi qu'une reprise de la chanson de Véronique Samson, Ma révérence. Leurs singularités et leurs présences irradiantes venait ainsi conclure ce spectacle.

Au-delà de l'aventure de la scène, ce projet a permis à des habitants de se rencontrer et d'expérimenter une pratique artistique autour d'une expérience commune.


Midi / Minuit


Une semaine durant, la compagnie Rhizome, installée pour l'occasion à l'église des frères prêcheurs, a proposé une expérience singulière, immersion de deux heures, à l'attention uniquement du jeune public à partir de 6 ans.

Midi / Minuit se donne comme un observatoire artistique au sein duquel une trentaine d'élèves est invitée à prendre part à un cheminement sensoriel, corporel et intellectuel. Dans une spirale d'acier de 2,50m d'envergure, les jeunes spectateurs s'essaient à la suspension pour que chacun puisse mesurer sa ténacité en faisant l'épreuve du réel, en sentant dans la paume de sa main la force avec laquelle la terre l'attire.

Midi Minuit a ainsi accueilli 18 classes du CP au CE2, soit 311 élèves et ... spectateurs tout public.

 

Projet « Les figures du mythe » avec le collège Ampère


Le projet « les figures du mythe » vise à rendre accessible le spectacle vivant et la pratique artistique auprès de jeunes éloignés des structures culturelles. Ce projet initié en 2018 se décline autour des mythes et a proposé de traverser 3 spectacles :

- Hamlet par la Cie Kobal't, vendredi 15 novembre 2019

- Le plus faible des deux, par la Cie Skappa ! vendredi 17 janvier 2020

- Saint-Félix, enquête sur un hameau français par la Cie Babel mardi 26 et mercredi 27 mai 2020

36 heures d'atelier ont été menées par Isabelle Hervouët à partir du texte les Héroïdes et plus spécifiquement autour de la figure de Médée.

Une restitution du projet n' a pas eu lieu sur le plateau du théâtre jeudi 14 mai à 19h comme prévu à cause de la crise sanitaire mais le projet s'est terminé les 19 et 22 juin dans l'espace public.

Projet « À la découverte des arts du cirque » avec Mickaël Vessereau et le théâtre d'Arles


Depuis 2015, le théâtre d'Arles mène un projet avec le Centre social Chèze à Barriol et le Centre de loisirs Di Nistoun de Tarascon, dans le cadre des Contrats de Ville.

Le projet a pour objectif d'initier deux groupes de jeunes d'Arles et Tarascon à la pratique des arts du cirque et au spectacle vivant.

Il s'est déroulé cette saison sur une période de 5 mois et s'adressait à deux groupes de 12 personnes, comprenant des adolescents et préadolescents entre 10 et 15 ans et plusieurs animateurs référents.

Depuis quatre ans, Mickaël Vessereau, artiste et pédagogue, nourrit et anime le projet. Les participants ont expérimenté durant une semaine d'atelier, pendant les vacances de la Toussaint, les agrès aériens (tissu, trapèze, mât chinois...) et ont assisté à des spectacles au théâtre d'Arles ainsi qu'au Festival d'Avignon.

Un temps de restitution ouvert aux familles a eu lieu le samedi 2 novembre 2019 sur la grande scène du théâtre.


Ateliers danse à l'Ecole Brassens Camus - Trébon


40 élèves répartis dans deux classes de CP et CM2 (16 CP et 24 CM2) ont pu s'initier au mouvement et à la danse contemporaine au sein de leur école. Ces ateliers ont été animés par Emilie Cornillot, danseuse et chorégraphe arlésienne, formée à l'école Colline d'Istres. Les élèves ont appris des déplacements rapides debout ou au sol, des jeux de contrepoids, des exercices où il fallait éloigner ou rapprocher différentes parties du corps. Ils ont créé des petites chorégraphies de groupe synchronisées. Ces ateliers ont été partagés avec les familles et les acteurs du champ pédagogique jeudi 5 décembre à 17h30. Ce parcours de pratique de 10 heures pour chaque classe a été complété par une initiation à l'hygiène et à l'alimentation en partenariat avec la nutritionniste et l'infirmière de « À table ! » (services municipaux de restauration collective) pour un volume global de 24h d'actions.

Les deux classes ont suivi un parcours de spectacles jeune public du théâtre saison 19/20.